Salut Joe Dassin

Salut, c’est encore moi!
Salut, comment tu vas?
Le temps m’a paru très long
Loin de la maison j’ai pensé à toi

J’ai un peu trop navigué
Et je me sens fatigué
Fais-moi un bon café
J’ai une histoire à te raconter

Il était une fois quelqu’un
Quelqu’un que tu connais bien
Il est parti très loin
Il s’est perdu, il est revenu

Salut, c’est encore moi!
Salut, comment tu vas?
Le temps m’a paru très long

Loin de la maison j’ai pensé à toi

Tu sais, j’ai beaucoup changé
Je m’étais fait des idées
Sur toi, sur moi, sur nous
Des idées folles, mais j’étais fou

Tu n’as plus rien à me dire
Je ne suis qu’un souvenir
Peut-être pas trop mauvais
Jamais plus je ne te dirai

Salut, c’est encore moi!
Salut, comment tu vas?
Le temps m’a paru très long
Loin de la maison j’ai pensé à toi

 

thank you to Marlena who send me this song.

 

Dassin was born in New York cityin 1938. By the early 1970s, Dassin’s songs were on the top of the charts in France and he had become immensely popular in that country. He was also very popular in the east country (Soviet Union at that time). He died from a heart attack during a vacation to Tahiti in 1980

Fréro Delavega – Le Chant Des Sirènes

Enfants des parcs, gamins des plages
Le vent menace les châteaux de sable façonnés de mes doigts
Le temps n’épargne personne hélas
Les années passent, l’écho s’évade sur la Dune du Pilat
Au gré des saisons, des photomatons,
Je m’abandonne à ces lueurs d’autrefois
Au gré des saisons, des décisions, je m’abandonne

Quand les souvenirs s’en mêlent, les larmes me viennent,
Et le chant des sirènes me replonge en hiver
Oh mélancolie cruelle, harmonie fluette, euphorie solitaire

Tadalalala, tadalalala
Tadalalala, tadalala

Combien de farces, combien de frasques
Combien de traces, combien de masques
Avons-nous laissé là-bas
Poser les armes, prendre le large
Trouver le calme dans ce vacarme avant que je ne m’y noie

Au gré des saisons, des photomatons,

Je m’abandonne à ces lueurs d’autrefois
Au gré des saisons, des décisions, je m’abandonne

Quand les souvenirs s’en mêlent, les larmes me viennent,
Et le chant des sirènes me replonge en hiver
Oh mélancolie cruelle, harmonie fluette, euphorie solitaire

Oh
Oh

Quand les souvenirs s’en mêlent, les larmes me viennent,
Et le chant des sirènes me replonge en hiver
Oh mélancolie cruelle, harmonie fluette, euphorie solitaire

Quand les souvenirs s’en mêlent, les larmes me viennent,
Et le chant des sirènes me replonge en hiver
Oh mélancolie cruelle, harmonie fluette, euphorie solitaire

Tadalalala, tadalalala
Tadalalala, tadalala

Tadalalala, tadalalala
Tadalalala, tadalala

Marie Myriam « L’oiseau et l’enfant » Eurovision 1977

The last time France win eurovision was in 1977

Comme un enfant aux yeux de lumière
Qui voit passer au loin les oiseaux
Comme l’oiseau bleu survolant la Terre
Vois comme le monde, le monde est beauBeau le bateau, dansant sur les vagues
Ivre de vie, d’amour et de vent
Belle la chanson naissante des vagues
Abandonnée au sable blancBlanc l’innocent, le sang du poète
Qui en chantant, invente l’amour
Pour que la vie s’habille de fête
Et que la nuit se change en jour

Jour d’une vie où l’aube se lève
Pour réveiller la ville aux yeux lourds
Où les matins effeuillent les rêves
Pour nous donner un monde d’amour

L’amour c’est toi, l’amour c’est moi

L’oiseau c’est toi, l’enfant c’est moi.

Moi je ne suis qu’une fille de l’ombre
Qui voit briller l’étoile du soir
Toi mon étoile qui tisse ma ronde
Viens allumer mon soleil noir

Noire la misère, les hommes et la guerre
Qui croient tenir les rênes du temps
Pays d’amour n’a pas de frontière
Pour ceux qui ont un cœur d’enfant

Comme un enfant aux yeux de lumière
Qui voit passer au loin les oiseaux
Comme l’oiseau bleu survolant la terre
Nous trouverons ce monde d’amour

L’amour c’est toi, l’amour c’est moi
L’oiseau c’est toi, l’enfant c’est moi

L’oiseau c’est toi, l’enfant c’est moi
L’oiseau c’est toi, l’enfant c’est moi.

1976 | 1977 | 1978

KOXIE , Daisy Luzion


Si t’ as pas de wifi t’as pas d’amis
Sans internet t’es qu’une pauvre fille
Sur Facebook tu joue les starlette
Tu fous des photos de toi parfaite
Tu raconte tout même quand tu pète

Daisy si tu répète
Tes histoires qui te mette en miettes
Tes études , t’es bourré la tête avec des idées tellement bête
Et tu pleures en cachette

[REFRAIN]
Daisy Luzion
Tu voudrais être désirable
Comment ne pas être misérable
Quand on porte un tel nom
Daisy Daisy Luzion
Tu tombe sur des irresponsable
Des idiots qui racontent des fables
Et toi tu cherches le bon

Tu fais le régime de la famine
Tu carbure au protéines
Sa mage pas de pain d’garder la ligne
Comme c’est la mode tu porte des slim
Tu prend tes fesses pour un driving

Daisy si tu t’enlise
Daisy tu rêve et tes bêtise
Ne font plus rire que toi
Tu fais vraiment n’importe quoi
Daisy reprend toi

[REFRAIN]

Tout ça ma belle, c’est des inepties
T’es seule dans ton monde virtuel Daisy
Ta vie est toute artificielle et puis t’es toute seul dans ton lit
Tu sais ma belle c’est pas la vrai vie
Tes virtuel love et tes cyber amis
Tu vaut mieux qu’ça ma belle Daisy
Allez débranche le wifi

[REFRAIN] x2

Le sud Nino Ferrer 1975


C´est un endroit qui ressemble à la Louisiane

A l´Italie

Il y a du linge étendu sur la terrasse
Et c´est joli

On dirait le Sud
Le temps dure longtemps
Et la vie sûrement
Plus d´un million d´années
Et toujours en été.

Il y a plein d´enfants qui se roulent sur la pelouse
Il y a plein de chiens
Il y a même un chat, une tortue, des poissons rouges
Il ne manque rien

On dirait le Sud
Le temps dure longtemps
Et la vie sûrement
Plus d´un million d´années
Et toujours en été.

Un jour ou l´autre il faudra qu´il y ait la guerre
On le sait bien
On n´aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
On dit c´est le destin

Tant pis pour le Sud
C´était pourtant bien
On aurait pu vivre
Plus d´un million d´années
Et toujours en été.

 

1974 1975 1976